Plan et adresse Deutsche VersionEnglish version
Le CJE   Le Jeu   Prévention   Traitement   Formation   Recherche
Bienvenue

 

 

 

Bienvenue sur le site du Centre du jeu excessif

Deutsch - English

Le Centre du jeu excessif (CJE) est un centre universitaire spécialisé dans le domaine de la dépendance aux jeux de hasard et d'argent. Le CJE est rattaché au Service de psychiatrie communautaire du Département de psychiatrie du CHUV. Le CJE développe ses missions autour de quatre axes: la prévention, le traitement, la formation-enseignement et la recherche.

N'hésitez pas à nous contacter !

Notre permanence téléphonique est ouverte:

du lundi au vendredi
de 9h00 à 12h00 et de 13h00 à 17h00 :

Tél. +41 21 314 92 07

Courriel: info@jeu-excessif.ch

Centre du jeu excessif
Rue Saint-Martin 7
1003 Lausanne

Pour toutes questions relatives au jeu excessif, un numéro vert (gratuit) est mis à disposition par le Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu:

24h/24 :

Tél. 0800 801 381

Pour plus d'information consulter:
http://www.sos-jeu.ch

> plan et adresse

 

 

Actualités

S’inscrire à la liste d’information du CJE

Argent, jeux, enjeux au Musée d'art et d'histoire de Neuchâtel

Argent, jeux, enjeux n’est pas une exposition où l’on évoque paillettes, rêves de gloire et tapis rouge, mais bien où l’on parle d’un sujet tabou – argent –, d’une industrie florissante – jeux – et de tensions multiples – enjeux. Le Cabinet de numismatique propose de suivre les points de vue des trois principaux protagonistes impliqués, à savoir : le joueur, l’opérateur et l’Etat. Lien sur le site de l'exposition

17 mai 2014 - La prise en charge des joueurs excessifs">

Journée de supervision avec le Prof. Ladouceur de l'Université Laval, Québec
Lieu: CHUV
Prix: 150 frs
inscription ici

Bundesgesetz über Geldspiele (Geldspielgesetz, BGS): Finanzierung der Prävention

Die SSAM mischt sich in die Debate um die Finanzierung der Prävention ein. Federführend ist das Bundesamt für Justiz. Die SSAM wendet sich mit einem Brief an den BAG-Direktor. GREA und SSAM haben eine juristische Expertise mit der Frage erstellen lassen, ob eine gebundene Abgabe möglich ist. ici

Le CJE collabore au developpement du site internet Stop-jeu , site destiné aux joueurs et à leur entourage ainsi qu'aux professionnels de santé confrontés à des joueurs excessifs.

Retrouvez les flyers du CJE en 9 langues différentes !

> Consulter la page des actualités

RSSExtrait de la revue de presse

Baisse du chiffre d’affaire des jeux de hasard en ligne français
Le Figaro, Derreumaux, O., Le régulateur des jeux craint une baisse des recettes fiscales, 2013, 19 août

Depuis la libéralisation du secteur, mi-2010, les jeux en ligne (poker, paris sportifs et hippiques) ont rapporté 1,4 milliard d'euros à l'État dont 330 millions d'euros en 2012. Pourtant, cet... (Lire la suite)

Suisse : Swiss Loto cherche un nouveau souffle
20 minutes, ATS, Le Swiss Loto se cherche un nouveau souffle, 2013, 3 janvier

Une nouvelle version du Swiss loto sera proposée par la Loterie romande (LoRo) et Swisslos, afin de promouvoir ce jeu lancé pour la première fois en 1970. Comme l’explique le directeur de la Loterie... (Lire la suite)

Utilisation problématique des jeux sur ordinateur chez les adolescents, les jeunes adultes et les adultes de plus de 40 ans
Festl, R., Scharkow, M., & Quandt, T. (2013). Problematic computer game use among adolescents, younger and older adults. Addiction, 108(3), 592-599. doi: 10.1111/add.12016

Les recherches antérieures menées sur l’addiction aux jeux sur ordinateur ont souvent été critiquées pour des raisons théoriques et empiriques, principalement liées &agrav... (Lire la suite)

L'âge est déterminant pour la prise en charge du jeu pathologique
Granero, R., et al. (2013). Is Pathological Gambling Moderated by Age? Journal of Gambling Studies, 1-18. doi: 10.1007/s10899-013-9369-6

En Espagne, Granero et al. (2013) ont étudié les effets de l'âge sur les caractéristiques cliniques de 2'309 patients espagnols présentant un problème de jeu pathologique. Les par... (Lire la suite)

> Suite de la Revue de presse
< haut de la page