Plan et adresse Deutsche Versionenglish version
Le CJE   Le Jeu   Prévention   Traitement   Formation   Recherche
Le CJE
  Actualités Qu'est-ce que le CJE? Équipe Partenaires Manifestations Médias Revue de presse Rapports d'activité
   

Qu'est-ce que le CJE ?

Le Centre du jeu excessif (CJE) est un centre universitaire spécialisé dans le domaine de la dépendance aux jeux de hasard et d'argent. Le CJE est rattaché au Service de psychiatrie communautaire du Département de psychiatrie du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV).
Il répond aux besoins de santé publique en matière de prévention et de traitement du jeu excessif, pour le canton de Vaud, ainsi qu'aux niveaux romand et suisse.

Le CJE développe ses missions autour de quatre axes: la prévention, le traitement, la formation-enseignement et la recherche.

Dans le contexte de l'accueil, de l'investigation et du traitement, le Centre accueille toute personne, patients ou proches, concernée par des comportements excessifs de jeu.

Historique du Centre

En 1993, la population suisse vote en faveur de la libéralisation des jeux de hasard et d'argent. La Loi fédérale sur les maisons de jeux de 1998 prévoit l'obligation pour les casinos de collaborer aux mesures de prévention du jeu excessif, comme préalable à l'octroi des concessions de Maison de Jeux offrant la possibilité aux personnes d'engager des mises illimitées aux jeux de hasard.

En juillet 2001, le Service de la santé publique de l'Etat de Vaud, les Hospices Cantonaux et la Romande des Jeux SA, associée à la Loterie romande, signent une convention pour le développement du CJE, prévoyant une subvention au CHUV de 500'000 CHF par année. Du point de vue fonctionnel, le Centre du jeu excessif a été rattaché au Département Universitaire de Psychiatrie Adulte (DUPA). Avec la réorganisation du service de psychiatrie publique lausannois en 2005, le CJE fait désormais partie de la section d'addictologie du Service de psychiatrie communautaire du Département de psychiatrie du CHUV.

Le Centre répond aux exigences de protection sociale issues de la loi fédérale sur les maisons de jeu (LMJ article 14 al. 2, 1998) et de son ordonnance d'application (OLMJ articles 35 à 37, 2000).
Il répond également aux besoins de santé publique en matière de prévention et de traitement du jeu excessif. Ces mesures relèvent d'une politique de réduction des risques engagée parallèlement à l'augmentation des casinos sur le territoire suisse après octobre 2001. 19 casinos ont été implantés ; ainsi la densité de casino par habitant, en Suisse, est actuellement l'une des plus fortes d'Europe. Cette augmentation de l'offre accroît parallèlement le risque de développement de la psychopathologie du jeu ou dépendance aux jeux de hasard et d'argent.

Les missions du Centre

Le CJE se concentre au quotidien sur ses quatre missions-clés: la prévention, le traitement, la formation-enseignement et la recherche.

La prévention :

  • Information des risques et des conséquences liés au jeu
  • Développement de programmes de réduction des risques
  • Dépistage des populations à risque et développement d'interventions spécifiques
  • Intégration aux programmes de prévention des dépendances déjà existants.

Plus d'info ici.

Le traitement

  • Accueil, évaluation, information et orientation des joueurs excessifs et des proches
  • Investigation du comportement de jeu et des problèmes associés
  • Approche motivationnelle à se sortir des problèmes de jeu
  • Thérapie cognitive et comportementale spécialisée
  • Thérapie intégrée pour les problèmes associés au jeu
  • Consultation de liaison "jeu excessif" pour les services de la psychiatrie, le réseau socio-sanitaire et pénitentiaire.

Le traitement dispensé par le CJE s'adresse :

  • A toute personne souffrant de jeu excessif, de ses conséquences ou de problèmes associés au jeu
  • A toute personne proche d'un joueur excessif ayant besoin de conseils et d'aide adaptés
  • A toute personne ou institution en contact avec des joueurs excessifs ou avec leurs proches
  • A toute personne ou institution concernée par la dépendance au jeu.

Plus d'info ici.

La formation et l'enseignement

  • Accroissement des compétences d'accueil et d'orientation des professionnels médico-psycho-sociaux en contact avec des joueurs excessifs ou leurs proches
  • Formation des professionnels de la santé à la prise en charge des joueurs excessifs dans la communauté
  • Intégration de l'enseignement scientifique et clinique du jeu excessif dans les universités et les écoles professionnelles socio-sanitaires
  • Formation et enseignement auprès des professionnels de l'industrie du jeu visant une meilleure connaissance des problèmes liés au jeu et le dépistage des joueurs excessifs.

Plus d'info ici.

La recherche

  • Développement des connaissances favorisant la prévention, la réduction ou le traitement du jeu excessif
  • Collaboration avec les instituts de Psychologie des Universités de Lausanne et de Genève, ainsi qu'avec le Centre québécois d'excellence pour la prévention et le traitement du jeu (CQEPTJ) de l'Université Laval
  • Développement d'autres collaborations inter-facultaires.

Plus d'info ici.

 
< haut de la page